lundi 05 mars

Ségo, allemand première langue

On croit arriver à la bourre, mais c'est nous qui, une fois gentiment déposés par le taxi devant le "Hotel Berlin" attendons une plombe. Une foule de journalistes attendant aussi en arc de cercle à l'entrée et grillent régulièrement quelques photos en prenant toutes les Mercedes noires qui ont le malheur (bonheur?) de freiner un peu trop devant l'hôtel. Ambiance détendue chez les professionnels, on règle les machines en papotant.

000_0230

 

Rien ne sert de courir il faut partir à point

Et puis d'un coup, une voiture noire brillante s'arrête. Cette fois c'est la bonne. Madame sort de sa voiture l'air rayonnant, le maquillage frais d'il y a 3 minutes 27 secondes, et le brushing impeccable. Les hommes de la sécurité ne rigolent pas vraiment, ils prennent l'air, grotesque d'ailleurs, des gardes du corps de Paris Hilton en sortie à Cannes... C'est drôle. Là, il faut faire attention à se pieds, sa tête, ses épaules... Bref, c'est la guerre. Il faut se battre si on veut être dans le coup. Comme je suis une pacifiste (en tout cas, je n'allais pas me battre à cette occasion), et que je suis petite (un atout formidable dans le monde journalistique et d'autres mondes aussi...), je me suis faufilée tranquillement entre les fous, et j'ai pris mes photos.

000_0231

000_0234

000_0236

Trêve de plaisanterie, passons au meeting... (une autre plaisanterie)

L'amitié franco-allemande avant tout.

Motivé, motivé... restons motivés... Toulouse me traque jusqu'à Berlin! Sur fond de Zebda, Madame Hollande s'engouffre dans une foule dont la moyenne d'âge approche les 28 ans. L'ambiance est bonne, les auditeurs sont assez stimulants. Elle entame son discours par une petite introduction en français, et lance à tout hasard bien calculé: "On m'a prévue (ah c'est pas toi qui...bon d'accord) une partie en allemand, mais comme je ne le parle pas trop, je ne préfère pas m'y risquer... sauf si vous y tenez". La foule illico: " SI SI ALLEZ!!". Gros encouragements, et Ségolène se jette contre un mur. Son accent est exécrable. Elle de rajouter: "J'ai fait allemand première langue, j'ai été élevée dans les Vosges quand même". Et ben retournes y prendre des cours dans tes Vosges. Cela dit, après avoir entendu les défenseurs de la gauche, je mets de l'eau dans mon vin. Elle a le droit de ne pas trop savoir comment on prononce "Europe" en allemand.
Pour être honnête, trop peu nombreux sont les personnages politiques français qui parlent autre chose que leur langue natale. C'est bien triste. Surtout à l'heure où l'Europe s'agrandit, et où on est amené à dealer entre nous...

A tantôt.


 

Posté par sabine31 à 09:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Ségo, allemand première langue

    Quelle paparazzi alors !
    Difficile d'etre a la fois bon sur la scene politique, bon en langues, bon en tout. Mais celui ou celle qui l'est a un fort potentiel ! Y en a-t-il ?

    Posté par Did, jeudi 08 mars à 11:17 | | Répondre
  • Sororité

    A propos de ségo, tout le monde a bien sûr entendu parlé de la fameuse phrase qu'elle a déclamée aujourd'hui (journée de la femme): "Liberté, Egalité, Fraternité, Sororité".
    SORORITE???????! mais d'où ca vient ca??? ca existe pas. Ce doit être dans un élant de bravitude que Mme Ségolenne Royal (ou Hollande, au choix...) a dit ca...
    Mais non ce mot existe!! Il désigne le fait d'être unie et de s'entraider entre soeurs!!
    Fou non?

    Posté par vasco, jeudi 08 mars à 19:06 | | Répondre
  • suite de la sororité

    D'ailleurs, le terme sororité faisant allusion au fait de s'entraider entre soeur me fait penser que Diam's, la chouhoute de sab (je rigole sab, ne m'en veut pas!!!!)est très axée sur le fait qu'entre soeurs, il faut s'aider (pour casser les mecs, mais ça ségo ne le dit pas!!heureusement).
    Diam's s'étant ralliée à ségo (normal c'est une femme...mais ca personne ne le sait...), cela ne m'étonne qu'a moitié...

    Posté par vasco, jeudi 08 mars à 19:14 | | Répondre
  • Etrange mais pas tant que ça. Après vérif sur le net, il se trouve que ce mot existe bel et bien. Il n'est juste peut être pas dans le dico. Ce sont les Gamma Phi Beta (ΓΦΒ), une fraternité étudiante féminine américaine et canadienne, fondée le 11 novembre 1874 à l'université de Syracuse dans l'État de New York, qui l'ont pondu.

    Un mot qu'on pourrait proposer aux Gadz'arts, pour alterner avec leur fer de lance; la fraternité...

    Posté par Sab, jeudi 08 mars à 19:23 | | Répondre
  • En effet je ne l'ai trouvé que sur le net. Il n'y était même pas dans la collection Larousse avec image couleurs en 23 tomes à la maison !!!!
    Quand même !!!!!!

    Posté par vasco, jeudi 08 mars à 21:13 | | Répondre
  • Ségolenne est vraiment étonnante!!!
    je n'en reviens vraiment pas !!
    en ce moment elle est au salon de l'agriculture et c'est désopilant...

    Posté par Ichiro, samedi 10 mars à 19:36 | | Répondre
Nouveau commentaire